FANDOM


Voie lactée
PIA10748 fig1
Statistiques
Nom Voie lactée
Dimensions 25 000kpc de diamètre
Position N/A
Galaxie(s) satellite(s) Plus de 4
Distance de la Voie lactée N/A
Groupe Local
Amas Vierge
Superamas Viege/Local
Espèce dominante Inconnue (Homo sapiens, Covenant, etc)
Factions présentes UNSC
Exploration 0.04% (UNSC)

La Voie lactée est le nom de la galaxie dans laquelle se situent le Système solaire (dont la Terre, notamment) et toutes les étoiles colonisées par l'humanité avant l'avènement du Détachement Andromeda en 2559. Comme nous sommes en son sein, et plus précisément à sa périphérie, il est difficile de connaître sa forme exacte, mais l’on sait qu’elle est assez semblable à celle de la Galaxie d’Andromède. Il s’agit donc d’une galaxie spirale de type S(B)bc.

DescriptionEdit

Sa forme générale est un disque de 25 000 pc (100 000 années-lumière) de diamètre comportant un bulbe central, lui-même entouré d’un halo sphérique de faible densité de 30 kpc de diamètre. Elle contient entre 200 et 400 milliards d’étoiles, dont le Soleil, pour une masse totale évaluée de l’ordre de plusieurs centaines de milliards de masses solaires.

La dénomination "voie lactée" désignait d’abord uniquement la partie observable à l’œil nu depuis la Terre qui crée la bande blanchâtre tracée dans le ciel nocturne par le disque galactique, mais elle est maintenant utilisée pour désigner toute la galaxie : elle s’écrit alors "Voie lactée" avec une majuscule.

Localisations dans l'UniversEdit

La Voie lactée appartient à un groupe de galaxies simplement appelé Groupe local, qui comprend deux grandes galaxies (la Voie lactée et M31, la galaxie d’Andromède), quelques objets intermédiaires et plus de 25 galaxies naines. Le Groupe local est organisé suivant deux sous-groupes, chacun centré sur la Voie lactée et M31 respectivement.

La galaxie d’Andromède est la grande galaxie la plus proche de notre galaxie, à environ 2,9 millions d’années lumière mais il y a beaucoup de petites galaxies très proches. Nombre de galaxies naines du Groupe local sont des satellites ou des compagnons de la Voie lactée. La plus proche de toutes est la galaxie du Grand Chien, située à environ 25 000 années-lumière de nous et à 42 000 années-lumière du centre galactique, suivie respectivement par la galaxie du Sagittaire à 80 000 années-lumière, puis par le Grand Nuage de Magellan et le Petit Nuage de Magellan à 179 000 et 210 000 années-lumière respectivement. Universe Reference Map (Location) 001.jpeg

Il est fort probable que notre galaxie ait "avalé" une galaxie assez récemment dans son histoire, la Galaxie du Sagittaire ; mais cette collision, dont l’étude est en cours, n’est pas encore bien modélisée. Notre Galaxie est également en orbite très elliptique autour de la galaxie d’Andromède avec laquelle elle devrait fusionner dans quelques milliards d’années. Cette future galaxie a déjà été baptisée : Milkomeda (de Milk : lait — en référence à Milky Way, c’est-à-dire la Voie lactée — et Meda — en référence à Andromeda).

Universe Reference Map (Location) 001

Un diagramme de cinq cartes stellaires centrées sur le [[-03-0000Soleil]] à différentes échelles.

Le Groupe local fait lui même partie d’une structure plus vaste, un amas de galaxies appelé amas de la Vierge. Cet amas est lui même au centre d’une structure plus large, un superamas, appelé pour cette raison superamas de la Vierge, ou superamas Local, de façon à limiter les risques de confusion entre amas et superamas de la Vierge. D’autres groupes de galaxies de l’amas de la Vierge sont voisins du Groupe local, parmi lesquels, le groupe IC 342/Maffei, le groupe de M81 et le groupe du Sculpteur.

Comme dans les autres galaxies, il se produit des supernovae à intervalles irréguliers. Si elles ne sont pas trop obscurcies par la matière interstellaire, elles peuvent devenir plus visibles que toutes les autres étoiles de la galaxie hôte. Huit événements de ce type ont été relatés par les astronomes des siècles passés et réinterprétés dans le courant du XXe siècle. Les explosions de ces supernovae historiques ont été vues en 185, 386, 393, 1006, 1054, 1181, 1572, 1604. La plus connue d’entre elle est celle de l’an 1054 qui a donné naissance à la Nébuleuse du Crabe, mais elle n’a sans doute pas été la plus brillante. C’est sans doute celle de l’an 1006 (ou éventuellement de l’an 185) qui peut prétendre à ce titre.


ExplorationEdit

Avant le UEGEdit

Halo Star Map V2

Une carte incomplète de systèmes colonisés par l'humanité

L'humanité lança ses premiers vaisseaux spatiaux durant la seconde moitié du XXe siècle et explora la majeure partie du Système solaire dans les décennies qui ont suivis. Toutefois, il fallu attendre la mise au point du moteur à hyperespace Shaw-Fujikawa pour atteindre d'autres étoiles.

La premier système visité par l'humanité fut Alpha Centauri.

UEG (jusqu'à 2555)Edit

L'humanité colonisa plus de 800 mondes jusqu'à plus de 200 années-lumières de la Terre avant la Guerre Civile Intercoloniale. En 2500, l'humanité avait exploré plus de 1500 systèmes dans un rayon de 250 années-lumières autour de la Terre.

UNSC (2555 à aujourd'hui)Edit

Après la signature du Pacte d'Union du UNSC, en 2555, la UNSC Navy lança une vaste opération d'exploration dans un rayon de plus de 350 années-lumières.

En février 2559, suite à la mise au point du Moteur Shaw-Fujikawa Model 60?, le UNSC lança un détachement de vaisseaux vers le Secteur FLEETCOM 61 à plus de 500 années-lumières de la Terre. Le secteur 61 était alors le point le plus éloigné visité par un être humain.

Sept mois plus tard, un accident à bord du UNSC Colossus le propulsa dans la galaxie d'Andromède à plus de 2.9 millions d'années-lumières.


AutresEdit

Write the second section of your article here.

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.